J’ai testé mon premier télescope

7 août 2019

Les télescopes sont des outils d’observations performants. Tous les passionnés d’astrologie et de l’espace ont un jour rêvé de s’en servir. Les télescopes sont des outils qu’ils convoitent tous.

Passionné d’astrologie depuis toujours, j’ai tout fait pour m’acheter un télescope afin d’observer la lune, les étoiles, les planètes ainsi que tous ce qui ce trouve dans le ciel. J’étais conscient que je ne pourrais obtenir tous les détails cependant, j’étais sûr de voir l’essentiel. Je vous raconte ici comment j’ai procédé et les résultats que j’ai obtenus.

Lecture du manuel d’instruction

La première démarche que j’ai menée à l’acquisition de mon télescope fut de lire le manuel d’instruction. En effet, dans ce manuel se trouvent les instructions qui servent à régler les différentes parties du télescope. J’aurais bien pu m’inspirer du guide de démarrage rapide.

Cependant, il n’y avait pas les informations nécessaires pour mettre l’appareil en marche. Il fallait donc forcément passer par l’étape de la lecture et de la compréhension du manuel d’instruction. Le guide de démarrage rapide serait plus adapté aux personnes expérimentées. Ce qui n’était pas du tout mon cas.

Installation du télescope

Après avoir installé le télescope à l’aide du manuel d’instruction, j’ai appris à me familiariser avec le chercheur de l’appareil. En effet, le chercheur est la partie de l’appareil qui permet de voir les images en grand. Le chercheur aide à grossir les images que capte l’objectif de l’appareil. Après m’être familiarisé avec le chercheur, ce fut avec la monture que j’ai essayé de me familiariser. Il en existe deux types, les montures équatoriales et les montures altazimutales.

Moi, à l’acquisition de mon télescope, j’avais opté pour une monture altazimutale, car de mes recherches, j’ai appris que c’était l’idéal pour les débutants. La monture altazimutale est dotée d’un moteur qui permet de guider le télescope sans mon intervention. Après la monture, ce fut le tour du trépied. Il m’a fallu trouver un endroit ou déposer le trépied afin que ça ne glisse pas. Il me fallait donc un endroit ou le sol serait horizontal.

Résultat obtenu

J’ai donc commencé à m’entrainer avec mon télescope durant la journée. Je suis donc passé à l’étape à laquelle je vais tester mon télescope. J’ai vérifié l’état des miroirs en faisant passer une lumière rouge devant le télescope. Comme résultat, j’ai remarqué que la lumière a changé de couleur. Ce fut pour moi la confirmation que le miroir était bien en place.

À la tombée de la nuit, j’ai voulu essayer mon télescope. Je l’ai donc dirigé vers la lune. Cependant, j’ai commencé par l’oculaire le moins puissant c’est-à-dire celui qui avait la plus grande distance focale. J’ai donc aperçu la lune. La vue était vraiment magnifique. Étant un vrai passionné d’astrologie, ce fut un moment que j’ai entendu longtemps. Ma joie était sans égale.

J’ai ensuite réglé le télescope de sorte à apercevoir Mars puis Saturne. Concernant Saturne, j’ai également aperçu ses anneaux. En apercevant les étoiles, j’ai eu l’impression d’être proche du ciel. Jamais je n’oublierai ma première utilisation de mon premier télescope et cette sensation d’immensité sans égale que l’on ressent. Ce fut pour moi une expérience spéciale.

Top

Leave a Reply